Les bases de l’entrainement

Deuxième partie

Voler, oui, mais encore ?

Place à des prestations dans lesquelles vous pouvez exprimer tout votre potentiel et chuter sans regret. Il n’y a plus qu’à grimper et s’entrainer régulièrement à la chute (avec un assureur de confiance) pour conserver cet apprentissage.

20170924_165405

Position des mains

Positionner les mains au niveau des cuisses afin de leur éviter de se placer n’importe où

  • Poser les pieds à plat (oblige à avoir les jambes à 90° par rapport au buste et évite les entorses de la cheville par hyper flexion quand les jambes sont trop basses). Avec de l’expérience, la pointe de pieds pourra commencer à amortir
  • Fléchir les jambes pour amortir l’impact et/ou courir en arrière en cas de grande chutes

Focus sur la situation

Lieu de pratique : dalle verticale avec le moins de prises saillantes possible, puis dalle positive quand la posture est maîtrisée. Fini l’apprentissage en dévers qui est difficilement accessible sous le 5c/6a et qui n’apprend pas à chuter, mais simplement à se laisser tomber comme un sac à patate… L’objectif est d’apprendre à chuter dans tous les profils. Le dévers est le plus simple puisqu’il n’y a quasiment rein à faire.

Situation 1 : chute en moulinette

  • • Monter au 2/3 du mur (suffisamment haut pour être sécuritaire, mais pas trop haut pour limiter les peurs)
  • • demander à une tierce personne de faire un nœud de huit 1m derrière le système d’assurage. Cela évitera le retour au sol en cas de défaillance. Et cela laisse plus de liberté qu’un contre assureur.
  • • Le grimpeur (corde tendue devant lui) demande à l’assureur de laisser 10cm de mou, puis quand grimpeur et assureurs sont prêt, il chute. 
C’est le grimpeur qui décide de la hauteur de chute ! Il effectue autant de chutes nécessaires jusqu’à ce qu’il se sente prêt à passer à une plus grande hauteur de chute.
  • • Et ainsi de suite jusqu’à atteindre 2m de chute, afin de reproduire la hauteur maximale atteinte sur SAE.
    Cette situation laisse en moyenne une trentaine de chutes en moulinette pour perfectionner sa posture de chute et fortement diminuer son appréhension.

Situation 2 : chute en tête
La démarche est identique. Autant de répétitions nécessaires avant de sentir que l’on peut passer à l’étape supérieure.

Situation 3 : 3ème chute
à 10cm au dessus de la dégaine et ainsi de suite jusqu’à chuter au niveau de la dégaine supérieure.

 

Quelques sites de référence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *